Umbral Index du Forum
Umbral
Oserez vous défier l'Histoire d'Umbral?
 
Umbral Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: La Vengeance des Lenoirs ::
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Umbral Index du Forum -> Partie RP -> Mission -> Missions dans la Cité d'Umbral
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Orion
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 1 718
Masculin

MessagePosté le: Dim 19 Juil - 22:29 (2015)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs Répondre en citant

Dans les épisodes précédents :
Ryk Lenoir se réveille dans sa cache, dans le quartier de Langbort. A peine le pied posé au sol que quelqu'un frappa a sa porte. Là se tenait Noah, sa petite sœur, disparue deux ans plus tôt avec son père, alors que le commerce familiale avait prit feu. Ryk y découvrit, avant que le bâtiment ne s'effondre sous le poids des flammes, le corps de sa mère égorgée.
Deux ans plus tard, Noah frappait a sa porte. Ils discutèrent alors et les choses s'envenimèrent dramatiquement lorsque le Corbeau -surnom donné à Ryk- suspecta sa sœur de mentir sur la mort de sa mère et sur la culpabilité de leur père. Cette dernière n'eut le temps d'agir que son frère mit fin a sa vie, de quatre balles dans le torse, pensant a une tentative de meurtre. Le corps encore chaud de Noah, Ryk sentit dans son dos la présence de son père. Deux fantômes du passée qui revenaient en même temps dans la vie du Corbeau. Son paternel lui expliqua que les insensibles étaient impliqués, et réclamait vengeance. Ryk accepta et ainsi débute notre histoire.


Les ruelles du Langbort s'étaient animées suite aux coups de feu tirés par Ryk Lenoir dans sa cache. Le corps de sa défunte sœur et le reste de ces derniers jours passées ici venaient de partir en fumée, enlacés par les flammes qu'il venait de laisser se propager à l'aide de la torche octroyée par son paternel.

Quelques Éloignés sortaient déjà avec des seaux remplis d'eau pour éteindre l'incendie tandis que les deux Lenoirs avançaient rapidement dans les ruelles, Ryk suivant son père avec aisance. Ce quartier n'avait pas de secret pour lui.
Même s'il avait été un artisan compétent durant toute la jeunesse du Corbeau, Druz se montrait sous un autre jour devant son fils. Il parcourait les ruelles avec facilité, semblant glissés sur les pavés froid de la Cité. Pour aller où, Ryk n'en savait rien, mais sa connaissance du coin lui permit de se rendre compte qu'il ne s’enfonçait pas dans leur quartier, mais qu'ils en sortaient.

Direction le Folel.

_________________
Contre toutes vos Techniques, contre toutes vos situations, ne cherchez pas, mon Sadisme a toujours une solution.


Dernière édition par Orion le Mer 5 Aoû - 12:11 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 19 Juil - 22:29 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Brand
Crasseux

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2015
Messages: 106
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Dim 19 Juil - 22:47 (2015)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs Répondre en citant

"Le Folel ?"

Ryk cracha par terre. Les Eloignés et les Insensibles se détestaient cordialement depuis des années. Ce qui était étrange, en soit, car, à bien y penser, il s'agissait de deux Peuples assez proche, quand on réfléchissait à leur rapport à la magie. Les uns ne pouvaient pas l'utiliser car ils y étaient insensibles, les autres avaient juste trop peu de talent. Ils auraient pu s'allier, mais l'histoire en avait fait autrement.

"Dis moi où l'on va. Hors de question de me jeter au beau milieu de ces ordures sans plus d'explications !"

Suite à la mort de Noah et à l'incendie de sa planque, le Corbeau avait marché en silence. Le quartier s'était animé, et ils avaient dû rapidement s'éloigner pour éviter les soupçons. Il ne s'était même pas retourné pour observer le brasier qui commençait à ravager son ancien logement, et qui ne manquerait pas de faire disparaitre le corps de sa sœur. Mais ils étaient suffisamment loin, maintenant... Il voulait en savoir plus. L'apparence presque sauvage de son père était celle d'un fugitif. Mais qui sait s'il n'avait pas simplement été déguisé pour le tromper ? D'ailleurs, qui voudrait faire cela, ou détruire la famille des Lenoirs ?

Le jeune Eloigné commença à recharger ses deux pistolets. Il avait récupéré de la poudre et des balles sur le corps de sa sœur, et quelque chose lui disait qu'il allait en avoir besoin. Il était capable de tuer un homme sans soucis à distance, et pouvait se débrouiller une lame à la main. Mais face à des bretteurs insensibles, il savait qu'il valait mieux les éliminer de loin. Un doigt sur la gâchette, une détonation, et un cadavre au sol. C'était sa façon de travailler.


"Pourquoi s'en prendraient-ils à notre famille ?"

Ryk plaça poudre et balles dans les canons de son pistolet, vérifia que le silex du percuteur était en bon état, et rangea l'arme dans son étui. Tout était conçu pour que balles et poudre demeure en place, même installé à sa ceinture. Il devait pouvoir dégainer et ouvrir le feu sans perdre un instant. Chaque seconde était vitale dans un combat. Il ne chargeait jamais son Arquebuse, car elle ne lui servait que plus rarement, lorsqu'il souhaitait faire un tir à plus longue distance. Il s'était d'ailleurs promis de s'offrir un jour une des meilleures carabines à longue portée qu'il avait vu à l'armurerie, une fois...
_________________
Brand, La guèpe
Revenir en haut
Orion
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 1 718
Masculin

MessagePosté le: Dim 19 Juil - 23:21 (2015)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs Répondre en citant

Les ruelles étroites et sombres du quartier du Folel n'étaient guère loin, mais ils se trouvaient toujours dans le Langbort lorsque Druz décida qu'il était temps de répondre certaines question de son fils. Après tout, il les avait bien mérités après ces deux ans d'absence et cette irruption plus que brutale et pleine d'émotions.
Le paternel se plaça contre un mur de pierre froide, de manière a pouvoir voir les deux entrées de la ruelle. Cette dernière donnait sur une rue plus large mais guère plus rassurante alors que les flocons de cendre tombaient de plus en plus abondement sur Umbral.

"Désolé, fiston, de t'avoir laissé comme ça, mais j'ai pas eu le temps, ni le choix, j'étais traqué, et ça aurait été ton tour si je m'étais fais prendre."

Il posa un genou a terre et inspecta son pistolet.

"Je ne sais pas depuis combien de temps tu étais avec Noah, ni ce qu'elle t'as dis, mais elle a surement voulu te retourner contre moi, après ce qu'elle a fait."

Druz se releva et lança son regard sur son fils.

"Il y a trois ans, elle a rencontré un groupe de ces chiens d'Insensibles, un prénommé Sudlamirg était le chef de cette petite bande de.. J'en savais rien. Tu te doutes bien que si j'en avais entendu parler ça ne se serait pas passé de la même façon, et toi de même.
Bref.
Je sais pas ce que ce petit con lui a raconté, fiston, mais il lui a retourné le crâne et lui a mis dans la tête qu'elle devait prendre une décision pour elle même et nous rayer de sa vie, ta mère et moi."


Il passa sa tête dans la rue plus large et ne vit visiblement rien arriver, reprenant son recit.

"Je rentrais de chez Paul quand je l'ai trouvé au dessus de ta mère. Ce chien d'Insensible et ses petits copains. Et Noah. Elle était dans un coin, toute tremblante, mais ce vaurien, ce... Il lui a hurlé dessus et elle l'a suivit avant même que je ne bouge. Je pouvais rien faire contre les flammes qui se propageaient, c'était déjà trop tard."

Sa voix était grave et légèrement brisée.

"Je me suis posé milles questions dans ma tête, comment ça se faisait que la vigie n'avait rien vu? Pourquoi nous? Qu'est ce que je devais faire? Alors j'ai suivi mon instinct et je me suis mis a leurs poursuites. Ils avaient ta soeur, Ryk.. Noah. Et je n'avais rien compris a ce moment là, il y avait tellement de brume dans ma tête..
Mais plus tard.. plus tard je compris.."


Il marqua une pause, a nouveau, suffisamment longue pour laisser son fils lui poser des questions ou faire autre chose.

_________________
Contre toutes vos Techniques, contre toutes vos situations, ne cherchez pas, mon Sadisme a toujours une solution.
Revenir en haut
Brand
Crasseux

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2015
Messages: 106
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Dim 19 Juil - 23:55 (2015)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs Répondre en citant

"Tu as compris quoi ?"

Ryk se tenait face à son père, également adossé au mur. Il était en train de terminer de vérifier son équipement. Glaive, poignard, arquebuse... Tous ses engins de mort étaient en place, prêt à être utilisés. Il avait écouté son père lui raconter son histoire, sans dire un mot. Druz sembla se perdre dans ses souvenirs, et s'arrêta de parler. Peut-être pour qu'il puisse poser ses questions ? Ou peut-être simplement à cause de l'émotion.


"Père ? Qu'as-tu compris ?"

Le Corbeau observa l'homme face à lui. Plus de rides, plus de barbe... Il semblait tellement fatigué, tellement plus vieux que la dernière fois qu'il l'avait vu. Cet homme n'était rien d'autre qu'un commerçant, autrefois... Et maintenant, qu'était-il devenu ? Un être usé par deux ans de poursuite et de vengeance.


"Où puis-je les trouver ?"

Ryk avait prit sa décision. Lui qui avait toujours rêvé de se faire un nom... C'était peut-être l'occasion dont il rêvait. Tuer des Insensibles... C'était une chose plutôt plaisante à faire. Il ferait payer à ces ordures. Il vengerait le nom de sa famille, mais, surtout, il s'assurerait la gloire. Et qu'importe si cela devait déclencher une nouvelle guerre entre leurs quartiers. Ce ne serait que plus d'opportunités.

"Nous devons les attirer à découvert. Là, je me chargerais d'eux. Sans qu'ils n'aient le temps de savoir qui leur tire dessus."

Il marqua une pause, réfléchissant à la situation.

"Tu as dis que, si Noah ne revenait pas, ils iraient la chercher... Une idée de leur point de rendez-vous ?"
_________________
Brand, La guèpe
Revenir en haut
Orion
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 1 718
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 07:35 (2015)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs Répondre en citant

Druz Lenoir écouta les quelques phrases de son fils avant de lui répondre :

"Plus ou moins, je sais où ils ont élu domicile pendant plus d'un an, ce chien de Sudlamirg et Noah."

Il passa a nouveau la tête dans la ruelle plus large, et fit un geste simple afin que Ryk reste en place, le temps qu'il aille voir de l'autre côté de la ruelle dans laquelle ils se trouvaient si ils n'étaient pas suivis. Mais tout semblait en ordre.

"Ta soeur.. Elle était amoureuse de ce type. Je ne sais depuis quand, je ne sais pour quelle raison, mais lui et sa bande l'ont poussé a faire des choses qu'elle aurait pas été capable de faire avant."

Il poussa un profond soupir.

"Quand je me suis mis a leur poursuite, je suis vite entré dans le Folel. Là, j'étais perdu. Tu connais ce quartier, on n'y voit rien quand on ne connait pas. J'ai été pris pour cible pendant quelques mois par une autre bande, capturé et.."

Il dévoila de fines cicatrices parcourant le long de sa nuque, derrière son épaisse touffe de cheveux légèrement blanchi par le temps.

"..torturé. Ils ne devaient pas savoir grand chose de Noah et la bande de Sudlamirg, auquel cas ils m'auraient simplement vendus a eux, je pense. Mais j'en suis sorti.. Et j'ai mis du temps a retrouver la trace de ta soeur. Je suis tombé sur elle peu de temps après, marchant dans les ruelles sombres de ce quartier pourri sans pouvoir l'approcher, elle qui était aux bras de ce vaurien.."

Il passa sa main sur son arme a feu.

"Je n'ai pas réfléchi fiston. J'ai ouvert, comme un abruti, le feu sur eux. Autant hurler dans le quartier que j'étais là, c'était pareil. J'en ai touché deux, mais pas les bons.. et a partir de là, la traque a commencé."

Le paternel plongea ses yeux dans ceux de son fils.

"Alors quand tu e dis que tu veux leur tirer dessus lorsqu'ils seront a découvert, fiston, tu me rappelles moi. Mais cette fois on ne fera pas cette erreur, tous les deux. J'ai fais des conneries qu'on ne fera plus a deux.
Maintenant que Noah n'est plu... Sudlamirg va être fou de rage. Il ne m'a pas trouvé pendant un an, dans son propre quartier, alors nous aurons l'avantage.. et nous frapperons, fiston."

_________________
Contre toutes vos Techniques, contre toutes vos situations, ne cherchez pas, mon Sadisme a toujours une solution.
Revenir en haut
Brand
Crasseux

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2015
Messages: 106
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 09:52 (2015)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs Répondre en citant

« S’il est fou de rage, alors il prendra des risques. »
 
Une bête blessée est plus dangereuse, mais également plus prévisible. L’Insensible allait vouloir se venger, et vite. Et ils devaient utiliser cela à leur avantage. L’amener dans un piège, et lui faire payer ce qu’il avait fait. Pour cela, ils devaient bien analyser la situation, et mettre tout de leur côté.
 
« Nous ne sommes pas pareil, Père. Et je pense que tu le sais… »
 
Il venait d’abattre sa propre Sœur de sang-froid. A bout portant. Il avait vidé ses deux pistolets sur elle, l’abattant comme un animal. Et il n’éprouvait presque rien, sinon un sentiment de vide. Peu de gens en aurait été capable. Avec ces nouveaux éléments, il se demandait ce qu’il se serait passé s’il avait laissé sa sœur en vie… Auraient-ils pu la sauver, lui faire comprendre ce qu’elle avait fait ? Elle avait été endoctrinée par amour, par une ordure d’Insensible.
 
« Ils ne savent pas si je suis en vie ou non. Utilisons cela à notre avantage. »
 
Ryk marqua une pause. Beaucoup d’idées se bousculaient dans sa tête. Il ne connaissait pas assez le Folel pour y monter une embuscade. Qui plus est, ils risquaient là-bas de se faire attaquer par des bandes étrangères à l’affaire. D’un autre côté, s’ils attaquaient, ils avaient l’avantage de la surprise.
 
« Combien sont-ils ? »
_________________
Brand, La guèpe
Revenir en haut
Orion
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 1 718
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 10:03 (2015)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs Répondre en citant

"Six ou sept. Ca dépends si l'un d'entre eux a survécu a une petite surprise.. Je sais que nous ne sommes pas similaire, tu as toujours été plus interessé par l'utilisation de ces armes plutôt que les commercer et c'est une chance que nous avons aujourd'hui. Est-ce que je dois être fier de ça? J'en sais rien, et c'est plus la question, mais on doit se servir de l'incendie de ta cachette, tu as raison. Ils vont croire qu'elle t'as eu, peut être.. Mais ils sont malins. ils vont se douter de quelque chose." 

 
Druz remarqua surement quelque chose dans la plus large ruelle et fit un signe à son fils. 

 
"A trois, nous y allons. Dans l'autre ruelle, en face. Un, deux.." 

 
Il se mit alors à courir vers l'endroit indiqué. 

 
"Trois!" 

 
La ruelle semblait aux premiers abords déserte, il n'aurait surement pas pris de risques sinon. La Vigie voyait, normalement, cette large ruelle, dans ton souvenir. 

_________________
Contre toutes vos Techniques, contre toutes vos situations, ne cherchez pas, mon Sadisme a toujours une solution.
Revenir en haut
Brand
Crasseux

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2015
Messages: 106
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 10:41 (2015)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs Répondre en citant

Six ou sept. S’ils pouvaient les isoler, ou au moins les séparer en deux groupes, alors ils n’auraient pas de difficulté à les avoir. Mais dans le cadre d’un affrontement direct, en face à face… Il pouvait en descendre un à l’arquebuse. Un autre, peut-être deux, avec ses pistolets. Si son père faisait de même, ils pouvaient donc potentiellement en avoir trois ou quatre avant que le corps-à-corps s’engage. C’était trop. Il savait se défendre, mais face à des bretteurs Insensibles, il connaissait ses chances de survie. Bien trop faible.


« Je ne te demande pas d’être fier. »


Pouvait-on l’être ? Mon fils est doué pour tuer. Pouvait-on vraiment se dire cela et en tirer une quelconque fierté ? Ryk en doutait. Mais il ne cherchait pas l’approbation paternelle. Qu’est-ce qu’il voulait, d’ailleurs ? Il n’était pas sûr. Être adulé ne lui importait que peu, mais il voulait être reconnu pour ses talents. Il était l’un des meilleurs, et, même si cela l’ennuyait d’avoir à le prouver, il voulait qu’on le sache.
Son père lui indiqua alors une autre ruelle. Visiblement, ils allaient devoir traverser. Il compta jusqu’à trois, et s’élança. Le Corbeau le talonna. Ils devaient se faire discret. Peut-être pour esquiver la Vigie ? Des Eloignés se rendant dans le Folel, c’était une source de tension dont le quartier se passerait volontiers. Les allers-venues entre les deux races étaient étroitement surveillés.
_________________
Brand, La guèpe
Revenir en haut
Orion
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 1 718
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 19:03 (2015)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs Répondre en citant


Jet de Discrétion :
Druz : 24
Corbeau : 43




Les lueurs très faibles d'Elle permit aux deux Éloignés de se glisser parmi les ombres et de se rendre dans la ruelle suivante sans que la Vigie ne puisse les voir. Le paternel Lenoir ne cria guère victoire et continua sa route, à travers les autres petites et étroites ruelles qui mèneraient finalement dans le quartier du Folel.  
Si par malheur des Insensibles leurs tombaient dessus, c'était inévitablement le conflit qui en découlerait. La haine entre les deux peuples ne datait pas d'hier. 

 
Par chance pour Ryk, son père connaissait assez bien le quartier désormais pour savoir se cacher et éviter les contacts avec les résidents. Mais un imprévu était toujours possible, et dans le noir, qui pouvait dire qu'il n'y avait jamais rien? 

 
"Par ici, fiston." murmura Druz Lenoir, dévoilant, sous un reste de chariot de bois laissé à l'abandon où quelques bouts de lin et de laine sortaient, plein de poussière et de cendres, une petite trappe se trouvait. Le père du Corbeau tira dessus, essayant de se faire le plus discret possible afin d'éviter, sans doute, les grincement. Sans grand mal il y parvint, dévoilant alors une échelle menant a un passage dont Ryk Lenoir ne pouvait voir le bout.  

 
"Passes en premier et ne bouges pas une fois en bas, je vais fermer derrière toi. Agrippes toi fermement aux barreaux pour ne pas glisser, une chute serait mortelle." 

_________________
Contre toutes vos Techniques, contre toutes vos situations, ne cherchez pas, mon Sadisme a toujours une solution.
Revenir en haut
Brand
Crasseux

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2015
Messages: 106
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 19:41 (2015)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs Répondre en citant

Ils avaient progressé discrètement. La connaissance du quartier de son père était une chance inouïe. Le Folel était connu pour le manque de visibilité qui y régnait, et, pour deux Eloignés, circuler à l'intérieur revenait à essayer de traverser une toile d'araignée. Chaque faux pas risquait de conduire à leur mort. Heureusement, le Corbeau avait le pieds léger, et les deux ans que son père avait passé à explorer les environs semblaient payant. Ils parvinrent sans encombres jusqu'à un passage dissimulé.

Une échelle, qui s'enfonçait dans les ténèbres. Malgré sa bonne vue de tireur, Ryk n'arrivait pas à en voir le bout. Et son père lui demanda de passer en premier, pour pouvoir refermer le passage derrière eux. Cela ne lui plaisait guère, mais il n'avait pas vraiment d'autres choix.


"Les souterrains ne sont pas à l'avantage d'un tireur... J'espère que tu sais ce que tu fais."

Bien sûr, qu'il devait le savoir. Mais Corbeau ne pouvait s'empêcher de faire remarquer l'absurdité de leurs actions. Descendre sous terre leur permettrait peut-être de circuler plus facilement, mais un bretteur y serait bien plus à l'aise qu'eux. Sans lumière, et dans des passages certainement étroits, ils risquaient gros.

Sans se plaindre davantage, le jeune Eloigné commença la longue descente vers l'inconnu. Il serrait fermement les barreaux de l'échelle, et progressait lentement, un pieds après l'autre, à l'écoute de ses instincts. Le bois craquait-il étrangement ? La résistance sous son pied était-elle rassurante ? Il ne voulait pas terminer son aventure ici, après une chute stupide en plein Folel...

_________________
Brand, La guèpe
Revenir en haut
Orion
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 1 718
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 20:02 (2015)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs Répondre en citant

La descente fut sans accroches, tandis que plus haut, Druz fermait la trappe et plongeait les deux hommes dans le noir total.
Combien de temps cela prit-il? Une minute? Deux minutes? Cinq? Le Corbeau ne le savait guère, perdant quelques peu ses repères dans cette noirceur inhabituelle, jusqu'à ce qu'enfin, il touche ce qui semblait être le fond.
Le sol était dur, et l'endroit étroit. Un pas en avant et il aurait senti la roche dure contre son crâne froid.

Son père mit peu de temps a le rejoindre et en quelques instants, éclaira l'endroit à l'aide d'une bougie qu'il alluma dans la pièce où les deux hommes se trouvaient désormais.

Devant Ryk se trouvait une porte de bois ouverte, qui donnait sur un petit espace étroit où l’Éloigné pouvait distingué un vieux tas de couverture qui servait surement de lit, une petite table où était déposés quelques livres poussiéreux et des feuilles gribouillés d'écritures et de ratures, une étagère contenant quelques fruits et légumes dont certains avaient germés et un petit tonneau pas plus haut que ses hanches, contenant de l'eau loin d'être fraîche.

"Voila, c'est ici que j'ai passé cette dernière année, caché ici, aveuglé par la vengeance et traqué par ces chiens.." dit simplement Druz qui se posa sur le tas de couverture, attrapant au passage un fruit mure qu'il commença a manger. "Sers toi.. c'est moins bien que ce que tu avais, mais mieux que de dormir dans une ruelle de ce quartier pourri.."

_________________
Contre toutes vos Techniques, contre toutes vos situations, ne cherchez pas, mon Sadisme a toujours une solution.
Revenir en haut
Brand
Crasseux

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2015
Messages: 106
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 20:11 (2015)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs Répondre en citant

Ryk observa la petite pièce dans laquelle il se trouvait. Passer autant de temps dans un endroit aussi étroit, sans pouvoir vraiment sortir... Il fallait une volonté de fer pour ne pas devenir fou. Mais Druz Lenoir était-il encore vraiment sain d'esprit ? Le jeune Eloigné lui jeta un coups d’œil, discrètement. Devait-il être fier ou méfiant ? Sûrement un peu des deux. Mais il ne ressentait rien de particulier.

Le Corbeau observa rapidement les fruits proposés. La plupart était trop mûr, certains avaient même germés. Il en attrapa un, l'examina attentivement, et arracha la petite tige verte qui poussait dessus. Il ne semblait pas pourri, c'était déjà ça. Il croqua dedans, et fut surpris. Le goût était doux, bien que trop sucré. Cela ne devrait pas le rendre malade, mais lui apportait assez de forces pour les heures à venir.

Il renifla également l'eau, plongea sa main dedans et, s'en servant comme d'une cuillère, avala quelques gorgées d'eau. Il n'avait pas particulièrement soif, mais devait être en pleine forme pour ce qui allait arriver.


"Et maintenant... Que proposes-tu ?"

Il s'était réveillé quelques heures auparavant, et ne se sentait pas fatigué. Mais peut-être en allait-il différemment pour son Père ? Il n'en savait rien.


"Tu sais utiliser tes deux mains pour tirer ?"

Le pistolet récupéré sur Noah n'était pas de bonne facture, et il comptait bien garder les siens. Mais il ne lui servait à rien, caché dans une des poches intérieures de son manteau. Trop lourd, trop facile à repérer. Il valait mieux que son Père le prenne, s'il le voulait. Corbeau sortit l'arme, et la tendit à Druz Lenoir.
_________________
Brand, La guèpe
Revenir en haut
Orion
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 1 718
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 20:28 (2015)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs Répondre en citant

"Non, mais c'est surement mieux que ce vieux briscard que je traîne depuis des lustres.. Merci." 
 
Il resta quelques instants posé, a mangé son fruit et regarder de temps en temps son fils. Cela faisait deux ans qu'il ne l'avait pas vu et l'adolescent qu'il avait quitté faisait place a un homme intriguant et sur de lui.  
 
"Tu m'as manqué Ryk." dit-il simplement, avant de reprendre aussitôt pour ne pas tomber dans le mélodramatique des retrouvailles. "Il faut que je consulte quelques documents que je me suis procuré lors de ma dernière incursion dans le quartier, dévoilant l'emploi du temps de la famille de ce chien et un plan des lieux. Ce serait plus facile de les prendre un par un mais j'ai peur que si on agi de la sorte, les autres soient prévenus et nous échappent. J'avais bien penser a trouver un clans qui les a contrarié récemment, il y en a, mais nous ne pouvons faire confiance a cette race.." 
 
Il se releva et vint se positionner devant la table, voûtant son dos pour ne pas se cogner la tête contre le plafond trop bas a cet endroit. Les deux mains sur la table, il poussa quelques feuilles qui tombèrent au sol. 

_________________
Contre toutes vos Techniques, contre toutes vos situations, ne cherchez pas, mon Sadisme a toujours une solution.
Revenir en haut
Brand
Crasseux

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2015
Messages: 106
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 21:28 (2015)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs Répondre en citant

Son père lui avait-il manqué ? Ryk n'en savait rien. Il ne montra aucunes émotions aux paroles de son père, mais des souvenirs anciens revinrent le hanter. Ces heures d'enseignement qu'il considérait inutile, à démonter et remonter des armes, à étudier les mécanismes d'un percuteur à silex, le bon type de poudre à utiliser, la largeur idéale d'un canon... Il se revoyait, adolescent, le regard fuyant, comme un animal piégé avec un dresseur qu'il ne voulait pas approcher. Tous ces moments, ces souvenirs... Les repas, avec Père et Mère, et Noah...

Le Corbeau se leva, et jeta son fruit dans ce qui lui semblait être une poubelle. Il fit quelques pas dans la petite pièce, en silence, son regard se posant ci et là, sans but précis. Il observa son père, penché sur quelques bouts de parchemin usés, et ne put retenir un léger sourire.


"C'est amusant... Malgré tout tes efforts, je ne sais toujours pas lire..."


Les leçons qu'il fuyait le plus. La vie, et la survie, ne résidait pas dans des livres. Il faisait plus confiance à son corps et à ses sens. Comment quelques lignes dans un bouquin auraient-elles pu lui apprendre quoi que ce soit d'utile ? Il n'avait jamais voulu le savoir. Il faisait semblant de lire, et, même lorsqu'il était forcé de recopier quelques passages, il le faisait mécaniquement, sans réellement chercher à mémoriser ce qu'il faisait. Des heures de perdues. Des jours, même...

"Et si on les attirait sur le territoire d'un de leurs ennemis ?"


L'idée lui semblait folle. Mais l'était-elle vraiment ? Il ne connaissait pas assez le quartier pour le savoir. Il ne connaissait pas les us et coutumes des Insensibles. Etait-il possible d'imaginer qu'ils s'entretueraient, si un clan pénétrait sur le territoire d'un autre ?


"Si le bruit court que je recherche Sudlamirg, et que je traine dans le quartier d'un de ses ennemis... Serait-il possible qu'ils s'entretuent ?"

Il marqua une pause, ses pensées fusant à toute vitesse.


"Il faudrait une grande rue, avec une taverne... Si l'on croit que je réside là-bas et que je recherche ce type, combien de temps faudrait-il pour que le bruit parvienne jusqu'à ses oreilles... Et celles d'un clan ennemi ?"
_________________
Brand, La guèpe
Revenir en haut
Orion
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 1 718
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 21:54 (2015)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs Répondre en citant

Druz hocha la tête et posa ensuite son index droit sur sa bouche, tapotant ses lèvres.

"Oui.. oui j'y ai déjà pensé mais Sudlamirg ne se déplacera pas seul, s'il te sait ici. Il viendra avec sa famille et qelques amis, sans doute.. alors un autre clan risquerait-il une guerre ouverte comme ça, où il pourrait y avoir de nombreux morts?"

Le paternel reflechissait intensément, fouillant dans sa paperasse afin de dénicher un indice. L'Indice.

"Résumons.. Sudlamirg va découvrir que Noah n'est plus. Il ne pensera jamais que tu es mort dans l'incendie de ta cache, c'est certain, alors il va te chercher partout dans Umbral, quitte a retourner le Belys pour te dénicher. Il va être fou de rage, va perdre sans doute son sang froid et pourrait s'attirer des ennuis que nous ne voyons pas nous même."

Il se retourna et posa ses deux paumes contre la table.

"Ce chien voulait notre commerce. Du moins, il voulait que Noah le reprenne afin qu'il en bénéficie lui aussi indirectement. Pourquoi? Pour avoir des armes a disposition? pour augmenter les profits qu'il se fait déjà d'un commerce dont je n'aurai pas la connaissance? Pour avoir un point d’accès a notre quartier et frapper en son cœur?"

_________________
Contre toutes vos Techniques, contre toutes vos situations, ne cherchez pas, mon Sadisme a toujours une solution.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:23 (2017)    Sujet du message: La Vengeance des Lenoirs

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Umbral Index du Forum -> Partie RP -> Mission -> Missions dans la Cité d'Umbral Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com