Umbral Index du Forum
Umbral
Oserez vous défier l'Histoire d'Umbral?
 
Umbral Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Le Smusser ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Umbral Index du Forum -> Partie HRP -> Coin du Staff -> L'Antre du Background
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Krelandak
Staff

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2015
Messages: 14
Localisation: Smusser
Féminin

MessagePosté le: Lun 24 Aoû - 11:46 (2015)    Sujet du message: Le Smusser Répondre en citant

Les Crasseux, et la Ruche

La Ruche désigne tour-à-tour le symbiote vivant dans le corps de chaque Crasseux, mais également l’organisation sociale, politique et économique qui régit le quartier du Smusser. C’est à cette dernière que nous allons nous intéresser.

Quiconque pénètre dans les Souterrains du Smusser sera surpris de constater qu’il n’existe presque pas de police ou de gardes. C’est à peine si l’on remarque quelques Crasseux armés aux abords de certains bâtiments, notamment la chambre Royale. Pourtant, il s’agit d’un quartier plutôt sûr, dans lequel les agressions se font rares. Il s’avère en effet que les Crasseux font preuve entre eux d’une solidarité incroyable, presque inconsciente. Quiconque cherchera à attaquer l’un des leurs sera rapidement entouré par les habitants du quartier, qui n’hésiteront pas à passer à l’attaque une fois leur nombre suffisant. Malgré leur naturelle lâcheté, ils trouvent en effet dans le nombre un certain réconfort et un courage extraordinaire. Dans le Smusser, le premier réflexe d’un Crasseux sera presque systématiquement d’aller chercher de l’aide, s’il est confronté à une difficulté. Et, croyez-moi, je déconseille fortement de se mettre à dos les habitants de ce quartier.

L’organisation sociale est régie par une règle simple : le groupe prime sur l’individu. Les actes des Crasseux vont presque toujours en ce sens. Les marchands chercheront à aider leur proche. Les orphelins trouveront généralement une maison où s’abriter, certains habitants du quartier faisant d’ailleurs des orphelins leur priorité. Chacun doit aider son prochain. Le quartier, hormis cela, semble vivant : les ressources sont partagées instantanément, avec efficacité. Par exemple, si un marchand a besoin de porteur, des Crasseux viendront presque spontanément le voir, et travailleront pour lui en échange de quelques pièces. Le plus souvent, il n’aura même pas eu à en faire la demande. Comme si chacun était au courant de ce qu’il se passait dans le quartier. Cette organisation fait penser à celle de certains insectes. Les travailleurs sont naturellement coordonnés, n’ont généralement pas besoin d’ordre et œuvrent dans une grande harmonie. Tout ce qui peut venir troubler cette harmonie est donc très mal perçu.

Il n’y a pas vraiment d’administration dans le Smusser : quelques scribes tentent de tenir une liste des habitants du quartier, mais avec difficulté. Les quelques gardes qui protègent la Reine le font car il s’agit de leur devoir. Ils sont à peine payer, mais ont le sentiment profond de faire ce pourquoi ils sont nés. Les rares individus, c'est-à-dire les Crasseux ayant plus d’ambitions que d’autres, ou s’intégrant mal dans cette société ne tolérant que peu les ‘déviants’, travaillent soit pour la Reine, obtenant parfois un poste de conseiller, soit sont invités à aller travailler à la surface. Les êtres ne s’intégrant pas, qui font dissonance, sont souvent mal perçus.

La Hiérarchie est donc assez simple, et pyramidale. La base, ce sont les habitants du quartier, dont se détachent les éventuels marchands et autres individus. Ensuite viennent les quelques scribes (l’administration), les conseillers de la Reine et les gardes (qui, malgré leur pauvreté, jouissent d’un statut social respecté), et, enfin, la Reine. Nous n’avons pas eu la chance de rencontrer cette dernière, mais elle est la clef de voute de cette organisation. Il est dit qu’elle ressent la douleur et la tristesse de chacun de ses sujets, et que c’est sa seule volonté qui maintient le délicat équilibre qu’est la Ruche. Nul ne sait si son successeur est déjà désigné. Krelandak a bien un fils, Shin, mais l’on ignore s’il lui succèdera, bien que cela semble probable.

Le Smusser ne dispose pas véritablement d’armée, et ne semble pas avoir de prétention colonisatrice. Sa défense est assurée par la nature même des Souterrains, peu propices aux combats de masse, et dans lesquels les symbiotes des habitants pourraient faire des ravages. De plus, la plupart des grandes artères de la ville pourraient certainement être bouchées en quelques minutes, en utilisant de la terre, permettant alors de bloquer une invasion.



Les Crasseux dans les autres Quartiers :



Les Crasseux semblent éviter de quitter la Ruche. Le passé, mais également le dégoût qu’ils engendrent encore à l’heure actuelle, les amènent à penser qu’ils ne sont les bienvenus nulle part, et ce sûrement à raison. Il existe toutefois quelques exceptions.

- Quelques Crasseux nommés par la Reine font office d’ambassadeurs auprès des autres quartiers, mais se contentent souvent du strict minimum. Ils assurent quelques échanges diplomatiques qui sont généralement des renouvellements d’accord commerciaux.

- Quelques individus, ou déviants, ont trop d’ambitions ou ne parviennent à se fondre dans la masse. Tueurs ou Génies, ces Crasseux sont exclus, volontairement ou non, de la Ruche, et partent dans d’autres quartiers.

- Des familles vivent encore ci et là, travaillant comme éboueurs (en ramenant leurs trouvailles à la décharge), n’hésitant pas à mendier et à faire les poubelles pour survivre.

- Des marchands et artisans parviennent à se faire une place. Des tanneurs Crasseux, par exemple, travaillent parfois dans les arrière-boutiques de grands artisans, où leur savoir-faire est apprécié.


L’apparence des Crasseux


Si l’on ignore leur Ruche, et les cicatrices qu’ils portent souvent, les Crasseux sont, avec les Eloignés, la race qui s’approche le plus de ce à quoi ressemblait les êtres d’avant la Catastrophe.

Les nouvelles générations de Crasseux, nés et élevés dans le Smusser, ont plusieurs points communs : une petite taille, une peau blanche, une pilosité souvent peu développé. Ces traits s’expliquent de par leur vie souterraine. Bien entendu, quelques individus sortent du lot. Il existe, semble-t-il, une corrélation inexpliquée entre l’apparence des Crasseux et leur tendance à se fondre dans la masse. Plus ils seront ‘communs’, et plus ils seront collectifs. A l’inverse, plus leur apparence sera différente, et plus ils auront tendance à être des ‘déviants’, des individus. Les Ruches, au nombre de trois, à l’heure actuelle, provoquent 3 grands types de mutations :

- Des poches de sang et des ‘trous’ minuscules pour les Penetrans
- Des orifices plus larges pour les Scarabs
- Des alvéoles, s’érigeant parfois en excroissance faite d’une sorte de cartilage, pour les Vespids


Les Crasseux vivant à l’extérieur montrent une plus grande variété d’apparence, une plus forte tendance à être individualistes et donc ‘déviants’. Ceux que nous avons interrogés font souvent part de leur ‘besoin’ ou de leur ‘envie’ de rejoindre la Ruche, et cela même chez ceux qui n’y sont jamais allé. Il semblerait que le Smusser attire les Crasseux.
_________________
"Tellement de souffrances... Mes pauvres enfants."
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 24 Aoû - 11:46 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Umbral Index du Forum -> Partie HRP -> Coin du Staff -> L'Antre du Background Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com